vendredi 20 juin 2014

Communiqué de Lutte Ouvrière concernant l'hôpital du Gier

L'intersyndicale CGT/CFDT/FO de l'hôpital du Gier appelle Mardi 24 juin à 14H30 à un rassemblement devant l'hôpital pour  dénoncer le projet de fermeture de 14 lits de médecine.
LUTTE OUVRIERE soutient cette initiative car nous sommes tous concernés : personnel, usagers ou futurs usagers, familles.
Cette nouvelle fermeture de lits s'inscrit, bien sûr, dans le cadre de restrictions budgétaires auxquelles sont soumis les établissements hospitaliers comme tous les services publics. Hier, c'était sous la droite avec Sarkozy, maintenant c'est sous la gauche avec Hollande. C'est la continuité avec la même logique : tailler dans les budgets utiles à la population pour donner, sans contrepartie, des dizaines de milliards aux patrons. 
Non à cette nouvelle fermeture de lits ! Non à cette nouvelle attaque contre l'hôpital du Gier !
pour LUTTE OUVRIERE - Saint-Chamond, André MOULIN

lundi 16 juin 2014

Editorial de Lutte Ouvrière du 16 juin 2014

NOUS SOMMES TOUS DES CHEMINOTS
Depuis mercredi, des dizaines de milliers de cheminots sont en grève contre la réforme ferroviaire. Ce que le gouvernement présente comme une réunification salutaire entre la SNCF et RFF n'est qu'un "plan de compétitivité" destiné à réaliser des milliards d'économies sur le dos des usagers et des cheminots en vue de la privatisation de la SNCF.
 Pour les cheminots, elle se traduira par plus de flexibilité, par des jours de congés en moins, par le blocage de leurs salaires et des suppressions d'emplois. Les cheminots disent non, ils ont raison.
 Le gouvernement a choisi l'épreuve de force. "Il faut que cette grève s'arrête", ont ordonné Hollande et Valls. Cuvillier, le secrétaire d'État aux Transports, a même accusé les cheminots d'être des "incendiaires". Comme les grévistes de l'usine d'Aulnay-sous-Bois avaient été accusés par les dirigeants de Peugeot d'être des "casseurs", voilà que c'est le tour des cheminots.