vendredi 7 février 2014

Tribune de la liste "LUTTE OUVRIERE, FAIRE ENTENDRE LE CAMP DES TRAVAILLEURS" conduite par André MOULIN

Des moyens pour les services publics !

La propreté, le cadre de vie est bien sûr l’affaire de tous mais dire cela ce n’est pas suffisant. C’est surtout tributaire de la qualité du service public assuré par des services municipaux qui doivent avoir des moyens humains et matériels suffisants.
Ils ont un cout alors  que notre ville est confrontée à la baisse des recettes fiscales due à la paupérisation de la population, mais aussi aux baisses des subventions du Conseil Général, de Saint Etienne Métropole et surtout de l’état.
Cela aura pour conséquences, dès 2014, soit une hausse des impôts, soit  une baisse de la qualité des services avec, en plus, moins d’investissement. Certains, pour réduire la masse salariale, s’inspirant des entreprises privées, seront prêts à tailler dans les effectifs  en cultivant une certaine démagogie anti fonctionnaires.
Le premier responsable est le gouvernement qui, dans la droite ligne du précédent, rogne sur les crédits alloués aux collectivités locales pour réserver l'argent public aux grands patrons. Le Crédit Impôt Compétitivité, ces 20 milliards pour les grandes entreprises, a non seulement été payé par la hausse de la TVA, mais aussi par la baisse de subventions aux communes, même pauvres.
Récemment, Hollande a annoncé que cette politique allait se poursuivre : encore moins de crédit pour les collectivités locales afin de financer la suppression des cotisations patronales sur la branche famille. C’est un nouveau cadeau de 30 milliards aux patrons.
Cette nouvelle baisse des crédits de l'état se traduira directement par une dégradation des services publics et donc du service public municipal, au détriment des conditions de travail des agents municipaux mais aussi de la qualité de vie des habitants. Pourtant embaucher dans les services publics municipaux permettrait à la fois de lutter contre le chômage et d'améliorer le cadre de vie des habitants, en particulier en ce qui concerne la propreté.
Des milliards pour les services publics, à tous les niveaux, pas pour les patrons !

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire