lundi 22 octobre 2012

Communiqué des quatre élus Lutte Ouvrière de Saint-Chamond


Les 4 élus Lutte Ouvrière au conseil municipal de Saint-Chamond : Sauveur Cuadros, Marie Françoise Khamed, Carmen Montet, André Moulin ont appris par la presse et les organisations syndicales CGT et CFDT que "14 postes d’aides-soignantes allaient être supprimé dans les Etablissements d’Hébergements pour Personnes Agées Dépendantes (EHPAD, qui étaient avant appelées maisons de retraites médicalisées), gérés par le Centre Hospitalier du Pays du Gier (CHPG)."
C’est évidemment une nouvelle conséquence des décisions de l’Autorité Régionale de Santé (ARS) qui fixe aux directeurs des Centres Hospitaliers "les dispositions à mettre en œuvre pour faire baisser les budgets de la santé publique" donc instaurer une politique d’austérité en matière des santé.
Le président de la république a changé, le gouvernement a changé, mais la logique de rentabilité contenue dans la loi Bachelot est toujours là. Ici et dès 2013, ce sont le personnel des EHPAD, les résidents et leurs familles qui vont trinquer.
Les 4 élus Lutte Ouvrière apportent leur soutien au personnel et à leurs organisations syndicales, aux résidents des EHPAD et à leurs familles. Ils demandent au conseil de surveillance du CHPG, présidé par Philippe Kizirian, d’intervenir pour que les 14 postes d’aides-soignantes soient maintenus car il n’y a aucun sureffectif, loin de là, quand on connait la situation dans les services.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire