lundi 30 janvier 2012

Déclaration d'André Moulin au nom du groupe des élus Lutte Ouvrière au sujet du Rallye du pays de Gier

Des habitants qui subissent chaque année les nuisances générés par le rallye du Pays de Gier sont aujourd’hui présent en ce début de conseil municipal.

Deux problèmes se posent :
1) Le Financement
Pour les élus Lutte Ouvrière, il ne devrait y avoir aucun financement de ce Rallye automobile par l’argent public. Les quatre élus du groupe Lutte Ouvrière voteront contre cette subvention si elle est présentée au prochain conseil municipal du 12 mars. Et nous refusons que, en plus, des sommes importantes soient engagées sous forme de mise à disposition de matériel et de personnel.
Nous estimons que cet argent pourrait servir à autres choses et devrait être réservé à des associations qui ont des actions bien plus utiles à la population.
Il faut rappeler, que ce Rallye est aussi financé par Saint Etienne Métropole, le Conseil Général et le Syndicat du Pays de Gier donc là-aussi avec l’argent de nos impôts.
Il est pour le moins scandaleux que des Saint-Chamonais qui se demandent chaque jour comment ils vont remplir les réservoirs leurs véhicules pour aller au travail, et qui non pas de subvention eux, paient pour des gens qui font joujou avec leurs grosses voitures.
De même, il n’est pas inutile de rappeler que par mesure d’économies la municipalité a supprimé certaines animations de l’été dans les quartiers et notamment les séances de cinéma en plein air où venaient de nombreuses familles et que certaines associations qui animent la ville toute l’année voient diminuer leurs subventions en 2012.
Il faut aussi souligner au passage, que nous sommes dans une situation pour le moins incongrue. A une époque où l’écologie est mise à toutes les sauces, qu’on nous parle de développement durable, de lutte contre le gaspillage énergétique, pourquoi la municipalité, qui doit tenir un budget serré dans un contexte d’austérité budgétaire, devrait-elle financer cette manifestation pour le plaisir d’une minorité ?

2) La pollution
Une minorité qui n’est pas la plus défavorisée et qui veut faire joujou avec ses grosses voitures bruyantes et polluantes. Et de la pollution il y en a quand les voitures traversent en trombe le secteur de Chavanne ou le quartier d’Izieux le Creux, par exemple, où les habitants doivent subir les nuisances sonores et les exercices de pilotage de conducteurs sans gêne.
Dans un autre secteur, vers la Valla en Gier, en 2011, le rallye passait au milieu des périmètres de protection de nos barrages. On peut supposer que maintenant que l’arrêté préfectoral de protection des barrages est en vigueur la Préfète ne validera pas un circuit en contradiction avec les clauses de l’arrêté préfectoral et ne donnera pas de dérogation. L’an passé, nous avons déjà pointé cette contradiction auprès de l’administration et nous serons vigilants car la loi doit s’appliquer à tous et pas seulement aux municipalités de Saint Chamond et de la Valla en Gier, aux riverains des barrages et des cours d’eau.
Pour ces raisons, les quatre élus du groupe Lutte Ouvrière demandent, dès maintenant :
- que les dispositions administratives concernant la vitesse, le bruit et la pollution soient appliquées sans exception
- qu’il n’y ait pas de subvention ni aide matériel pour le rallye et que l’argent qui pourrait être économisé serve à rétablir les animations de quartiers qui ont été supprimées en 2011, notamment le cinéma en plein air, qui profitaient aux familles qui elles n’ont pas les moyens de faire joujou avec des bolides pour leurs loisirs.
De toute façon, les quatre élus du groupe Lutte Ouvrière voteront contre la subvention quelque soit son montant si elle est présentée et appelleront les autres élus à en faire de même ! Que chacun prenne ses responsabilités !

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire