mardi 22 mars 2011

Vœu contre l'ouverture des supermarchés le dimanche

« Le Conseil Municipal de Saint-Chamond, réuni en séance du 21 mars 2011, a pris connaissance de la mobilisation citoyenne exprimant le refus de l’ouverture des supermarchés le dimanche.
Par un courrier commun à 14 organisations syndicales, associatives et politiques les élus de la commune de  Saint-Chamond ont pris connaissance des éléments de réflexion suivants :
 - plusieurs supermarchés de la vallée du Gier sont ouverts le dimanche depuis plusieurs mois.
Or cette ouverture contrevient au code du travail qui prévoit que le jour de repos est le dimanche. Les autorisations à déroger à cette règle n’existent, dans le commerce, que de manière très encadrée (loi Mallié 2009), ne correspondant pas à la situation de notre territoire.
Sur le fond, l’ouverture de supermarchés le dimanche nuit à la vie de famille.
Sans journée de repos commune aux membres d’une même famille, il est très difficile d’avoir une vie équilibrée. Conjoint, enfants, parents en vivent aussi les conséquences.
L’ouverture de supermarchés le dimanche augmente la précarité et la concurrence entre salariés. En embauchant des étudiants pour quelques heures le dimanche matin, les responsables de ces supermarchés tirent les salaires vers le bas. Cela fragilise d’autant les compensations accordées aux salariés des secteurs de la santé, des transports, de la sécurité travaillant le dimanche pour les besoins de tous nos concitoyens.
L’ouverture de supermarchés le dimanche ne développe pas non plus l’économie. Cela peut même concurrencer les magasins de  proximité, type épiceries, boulangeries... Selon l’étude du Credoc de novembre 2008 (Cahier de recherche  N°246), ouvrir un jour de plus revient à déplacer ou étaler les achats, pas à augmenter les achats.
Enfin, l’ouverture de supermarchés le dimanche remet en cause la vie associative, particulièrement riche dans notre commune. En effet, il apparaît très difficile d’assurer l’organisation des compétitions sportives, des rencontres culturelles, sociales, lorsqu’un nombre croissant de salariés sont retenus par leur travail le dimanche.
Pour cet ensemble de raisons, la commune de Saint-Chamond exprime son soutien à l’action conjointe des 14 organisations l’ayant sollicité et son refus de voir le dimanche devenir un jour travaillé comme un autre.
Le Conseil Municipal de Saint-Chamond :
- demande à Monsieur le Préfet de la Loire d’exercer ses prérogatives de contrôle de légalité à l’endroit des supermarchés de la vallée du Gier qui contreviennent à la réglementation en vigueur. »

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire