lundi 21 mars 2011

Déclaration d'André Moulin au nom du groupe des élus Lutte Ouvrière au conseil municipal du 21 mars 2011 au sujet du financement du Rallye du pays de Gier.

3000 euros pour une subvention exceptionnelle pour l’organisation du Rallye du Pays de Gier par l’ASA, c’est encore trop !
Surtout qu’en plus, il faut  compter aussi les frais d’installation, la mise à disposition de matériel et de personnel, la publicité. C’est de l’ordre de 30 000 euros minimum que va couter en 2011, en réalité, cette manifestation à la municipalité et donc aux contribuables.
Pour nous il ne devrait y avoir aucun financement de ce Rallye par l’argent public. Les quatre élus du groupe Lutte Ouvrière votent contre cette subvention. Nous estimons que cet argent pourrait servir à autres choses et devrait être réservé à des associations qui ont des actions bien plus utiles à la population.
De plus, il faut rappeler que ce Rallye est aussi financé par Saint Etienne Métropole, le Conseil Général et le Syndicat du Pays de Gier donc là-aussi avec l’argent de nos impôts.
Libres à ceux, et ils ne sont pas les plus à plaindre, qui pratiquent ce sport d’organiser ce Rallye dans la mesures où ils ont les autorisations administratives nécessaires mais qu’ils le fassent avec leur propre argent et celui de leurs sponsors, sans l’argent public.
Il faut tout de même souligner au passage, que nous sommes dans une situation pour le moins incongrue. A une époque où l’écologie est mise à toutes les sauces, qu’on nous parle de développement durable, de lutte contre le gaspillage énergétique, pourquoi la  municipalité, qui  doit tenir un budget serré dans un contexte d’austérité budgétaire, devrait-elle financer cette manifestation pour le plaisir d’une minorité ? Une minorité qui n’est pas la plus défavorisée et qui veut faire joujou avec ses grosses voitures bruyantes et polluantes.
Et de la pollution, il y a en  quand les voitures traversent en trombe le quartier d’Izieux le Creux, par exemple, où les habitants on du subir une partie de la nuit de vendredi à samedi les nuisances sonores de conducteurs sans gêne.
Dans un autre secteur, vers la Valla-en-Gier, le rallye passe au milieu des périmètres de protection de nos barrages. On peut supposer que l’an prochain, quand l’arrêté préfectoral sera définitif, Monsieur le Préfet ne validera pas le circuit actuel. Nous avons déjà pointé cette contradiction auprès de l’administration et nous serons vigilants car la loi doit s’appliquer à tous et pas seulement à la municipalité de Saint-Chamond et aux riverains des barrages et des cours d’eau.
Pour ces raisons, les quatre élus du groupe Lutte Ouvrière votent contre cette subvention et demandent que l’argent économisé soit reversé à des associations qui ont des actions bien plus utiles à la population.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire