mercredi 16 février 2011

Compte-rendu du conseil municipal du 14 février

Le conseil municipal s’est tenu lundi 14 février.
En début de conseil, le maire, Philippe Kizirian, a donné la parole à trois représentants des enseignants du Lycée Claude Lebois où sont annoncées des suppressions de postes.
Après cette intervention, Stéphane Valette, premier adjoint, a lu un projet de vœu protestant contre ces suppressions de poste.
Une élue de droite a reproché que ce vœu ne parlait pas des suppressions de postes à l’autre Lycée : le Lycée hôtelier. C’est tout juste si elle ne trouvait pas la protestation trop timorée alors que ce sont ses amis du gouvernement et le député UMP/Nouveau Centre (qui a voté la loi de finance 2011) qui sont responsables de cette situation et la suppression de 31 000 fonctionnaires dont 16 000 dans l’éducation nationale.
André Moulin, au nom des quatre élus Lutte Ouvrière, a dénoncé cette situation et l’hypocrisie des élus de droite lors de son intervention.
Le vœu a été voté a l’unanimité… y compris par les élus de droite qui dénoncent à Saint-Chamond ce que votent leurs amis à Paris.
Le maire a proposé que ce vœu soit remis en main propre au recteur, à Lyon, par une délégation composée d’élus et de tous ceux qui se sentent concernés.
Différentes délibérations ont suivi :

Le renouvellement la convention avec la coordination de commerçants.
A cette occasion, André Moulin a rappelé que l’activité déclinante du commerce local était évidemment liée à la situation économique : les licenciements, le chômage, la précarité, les bas salaires et les faibles pensions. Les élues de droite ont une autre explication. C’est l’insécurité et ont un remède miracle : les caméras de vidéos surveillance qu’ils ressortent à chaque conseil municipal.
Le maire a répondu que la sécurité publique était du domaine de l’Etat et que s’il voulait implanter des caméras qu’il le fasse mais il n’était pas question d’augmenter de 10 à 20 % les impôts pour payer des caméras (et leur fonctionnement) sur toute la ville.
Il y a actuellement seulement 3 caméras "passives" dans le quartier d’Izieux-Le Creux installées par la droite juste avant les élections municipales de mars 2008. Il a été rappelé que la suppression des postes de fonctionnaires touchait aussi la police qui a vu ses effectifs locaux diminuer avec, en plus, un commissariat, en partie insalubre et même dangereux.

Construction d’un nouveau dojo dans le quartier de Saint Julien (920 000 euros)
André Moulin  a déclaré dans son intervention : "je ne sais pas quel nom on donnera à cet équipement mais on pourrait l’appeler "désiré" tellement il est réclamé, depuis des années par les associations qui pratiquent les arts martiaux.
Depuis longtemps, certaines villes de moindre importance que Saint-Chamond ont un tel  équipement mais ce n’était pas dans la priorité de la droite de construire ce dojo alors qu’il y a sur la ville des centaines de jeunes qui pratiquent les arts martiaux."

Questions diverses
Le conseil s’est terminé par une question diverse d’un des groupes de droite, sur le devenir de l’ancienne cure d’Izieux.
Précédemment, la droite avait comme projet de vendre ce bâtiment à un promoteur privé pour le rénover et aussi construire dans le terrain attenant.  L’équipe municipale actuelle n’a pas donné suite à ce projet qui sentait la spéculation immobilière et veut le vendre à l’OPAC pour du logement social. Une aire de jeux, demandée par les habitants est aussi à l’étude.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire