samedi 15 janvier 2011

Conseil municipal du 10 janvier

Le premier conseil municipal de Saint-Chamond de l’année 2011 a eu lieu le lundi 10 janvier.
En début le maire a accueilli dans la salle du conseil une délégation des centres sociaux de la ville. Un de leurs représentants a lu une déclaration dénonçant le nouveau système mis en place par la Caisse d’allocation familiale qui supprime les bons vacances et verse, en contre partie (partielle) dès 2011, une dotation forfaitaire aux Centres sociaux, aux centres de loisirs ou aux structures municipales qui accueillent des enfants et adolescents.
Le problème c’est que cette dotation est calculée sur la base de 2009 et que ce sont les structures d’accueil qui vont maintenant gérer la misère et devoir expliquer aux familles la situation plus défavorable pour elles.
Un vœu de protestation a été voté à l’unanimité bien que les élus de droite n’ont pas apprécié la phrase "cette réforme s’inscrit dans un contexte national global dans le cadre des restrictions budgétaires instaurées par le gouvernement".
André Moulin a fait une déclaration pour dénoncer les restrictions sur les budgets sociaux.
Plus tard, en cours de la réunion, une délibération sur la signature entre la CAF et la mairie pour le centre de loisirs municipal pour la dotation « nouvelle formule » a été votée. Pour ne pas pénaliser les familles, comme convenu, elle a été votée par une seule voix (celle du maire) et 38 abstentions pour marquer les réserves et marquer la protestation des élus. Une nouvelle réunion avec la CAF a été demandée.
La réunion s’est poursuivie par la présentation et le vote du budget 2011, sans hausse des impôts.
André Moulin, pour les quatre élus du groupe LO, a fait une déclaration pour resituer le contexte et rappeler les nombreuses attaques du gouvernement contre la population laborieuse.
Les quatre élus LO ont voté ce budget tout en émettent une réserve par rapport aux 920 000 euros pour financer une nouvelle tranche de travaux sur l’église Notre-Dame et en se réjouissant que la subvention au club automobile pour organiser le rallye automobile du Pays de Gier ait disparu du budget, cette année.
La délibération sur la subvention de 660 861,67 euros aux écoles privées de la ville a été l’occasion de rappeler la position de Lutte Ouvrière : "l'argent public, c'est à dire l'argent de nos impôts, doit aller à l'école publique".
André Moulin est aussi intervenu sur la délibération portant sur le quartier de Saint Julien délaissé pendant 19 ans par la municipalité de droite et faisant l’objet d’une réhabilitation (5 millions d’euros).
La réunion est poursuivie par le vote de différentes délibérations d’ordre administratif que les élus Lutte Ouvrière ont voté.
La réunion du conseil s’est terminée à 23 heures par une question diverse (et traditionnelle) d’un des groupes d’opposition de droite sur l’installation de caméras de vidéosurveillance que la droite locale réclame régulièrement.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire